Des souvenirs pour la vie

Notre voyage en Asie se termine. Nous rentrons à Amsterdam des étoiles dans les yeux. Ces 100 jours ont été incroyables, remplis de belles rencontres et d’émerveillement devant des paysages tous plus impressionnants les uns que les autres.

Nous nous souviendrons longtemps de ces moments, des heures de bus pour traverser les pays aux couchers de soleil en pleine nature, en passant par les discussions avec les locaux, la dégustation de la nourriture locale, et les tonnes de temples visités.
L’Asie du Sud-Est nous a fait vivre de belles aventures. 

Voyager en « itinérance » pendant un peu plus de 3 mois était un rêve, qui est devenu réalité. 

On ne va pas vous faire la liste de ce qu’on a le moins aimé et de ce qu’on a préféré, la liste serait bien trop longue, et chaque instant a été différent et méritait d’être vécu. (Bon ok, à l’exception de ces quelques fois où nos estomacs nous ont fait des sales coups).
Je préfère plutôt vous raconter ce qui nous a plu sur la traversée de ces 6 pays :

C’était assez marrant de s’adapter à chaque fois à la monnaie locale, jonglant entre les roupies, les Kyats, les Bahts, les riels, les dongs…

Tout comme le décalage horaire. Nous avons démarré avec 4h30 de décalage horaire avec la France, puis 3h45 quand on est passé au Népal au moment où l’Europe passait à l’heure d’été, pour finalement repasser à 4h30 puis 5h d’écart.

A chaque changement de pays, nous pouvions observer des différences mais aussi beaucoup et similitudes de culture, de décor, d’architecture. Toute une atmosphère qui change subtilement à chaque passage de frontière, pour être finalement bien différente entre l’Inde et le Vietnam.
Ce qui se résume d’ailleurs très bien avec l’expression préférée des Asiatiques et qui nous aura fait bien rire plus d’une fois:
« Same same but different ! »

Namaste, choucria, namaste, danieva, mingalabar, tzitzubé, sawadikha, kopkunkha, sousdey, oknun, xin chao, cam on! Non ce ne sont pas les titres des musiques locales, mais les “bonjour” et “merci” de chaque pays. A chaque entrée dans un nouveau pays il nous a fallu un peu de temps pour ne plus prononcer les mots du pays précédent, mais au final on s’en est sortis, et on a même appris un peu plus que ça au Cambodge et Vietnam!

Nous avons dû changer de logements 40 à 50 fois, et il faut reconnaître qu’après 3 nuits au même endroit, on se sentait un peu comme chez nous.

Bus, train, avion, scooter, ferry, voiture, kayak, vélo, Tuk Tuk, et même montgolfière… je crois que côté transports, nous avons a peu près tout fait.

Côté nourriture, on va pas le cacher, on a hâte de retrouver des bons petits plats genre Croziflette, Mozzarella di Burrata à l’huile d’olive sur son lit de salade verte, (avouez, ça vous ouvre l’appétit à vous aussi!!), lasagnes végétariennes du traiteur italien de Rivierenbuurt, houmous du marché… bref vous voyez le dessin ! Pas que la cuisine locale nous ai déplu, bien au contraire d’ailleurs, comme en attestent nos nombreuses photos de nourriture. Mais un peu de variété fera du bien. Néanmoins je compte bien intégrer toutes ces épices, peanuts et sauces qui nous ont régalées à notre cuisine !

Des animaux aussi, on en aura vu. La palme revient aux Buffles, vous l’aurez déjà compris si vous avez suivi le blog. Chiens, biquettes, poulets, serpents, araignées, papillons, énormes rats, chats et tortues ont aussi fait partie du décor, que ce soit vivants dans les rues ou immobiles sur le marché…

Les gens. Ce sont eux qui ont fait notre voyage. Des gens d’une grande gentillesse (avec un coup de cœur pour les Birmans et les Vietnamiens), des rencontres magiques avec des gens très différents, un système D impressionnant et un bazar qui rythme chaque lieu, les chants du matin et du soir au haut parleur, qui dépaysent sans aucun doute.

Des programmes d’ONG et d’entreprises sociales qui sont des leçons d’humanité, qui inspirent et qui donnent de l’espoir.

Et maintenant ?

il y a 100 jours, c’était avec émotion que l’on fermait la porte de notre chez-nous. 
L’envie de vivre plein de belles aventures a pris le dessus dès notre arrivée à l’aéroport, et ne nous a pas quittée depuis. 
Nous avons eu la chance de vivre des choses incroyables, de belles expériences dont on se souviendra toutes notre vie. 

Nous voici de retour chez nous, avec cette fois pour motivation première de retrouver les gens qu’on aime. Nos familles, nos amis, et notre cocon aussi. Mais rentrer chez nous ne veut pas dire que les belles aventures s’arrêtent là. Il y a du boulot en rentrant : porter plus loin toutes ces belles histoires collectées, démarrer de nouveaux projets, de nouvelles collaborations, et continuer à faire que chaque jour soit exceptionnel, par de petites attentions, des activités peut être banales mais qui rendent la journée unique. 

Bref, profiter de chaque instant ! 

Merci de nous avoir suivi, et pour vos commentaires qui nous donnaient l’impression que vous voyagiez aussi un peu avec nous.
On vous dit à très vite, à Amsterdam, en France, ou ailleurs !!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s