Quand on pense au Cambodge on ne pense pas forcément aux cocotiers et aux longues plages de sable blanc. Pourtant au sud du Cambodge, en bordure de la Thaïlande et du Vietnam, on trouve plusieurs îles qui peuvent faire concurrence à ses pays voisins.

Nous ferons donc nos Robinson sur l’île paradisiaque de Koh Rong Samloen.

Attention spoilers : 10000 photos de plage vont suivre…

Pour s’y rendre, rien de bien compliqué, tous les bus mènent à Sihanoukville, et ensuite des ferrys font la navette plusieurs fois par jour. Par contre important de demander à votre hôte quelle compagnie choisir car elles arrivent tous à différents endroits sur l’île et il est préférable d’arriver au plus proche de son logement car sur l’île il n’y a pas de routes et les sentiers dans la jungle peuvent être épuisants avec les sacs.

Sihanoukville, cauchemar du littoral

Mais avant de parler de ce petit paradis quelques mots sur ce désastre qui grandit sur le continent.

Sihanoukville est une horreur, désolé pour mes amis/collègues chinois mais cette ville est envahie par les investisseurs chinois afin d’y construire des casinos tous plus grands les uns que les autres.

Tout est écrit en chinois, la ville entière est en construction de jour comme de nuit – des buildings, des portions de routes boueuses. Une très forte odeur d’égout envahit ces rues et les prix sont beaucoup plus cher que nul par ailleurs au Cambodge. Bref vous l’aurez compris, un 0 pointé pour cette ville qui sera pour nous une escale de très très courte durée afin de rejoindre Koh Rong Samloen au plus vite.

Koh Rong Samloen, la plus belle plage du Cambodge

Koh Rong Samloen est une île paradisiaque comme on peut les imaginer. De toutes les petites îles qu’on ait visité , elle rentre dans le top 3 après Paxos en Grèce et Koh Lanta en Thaïlande.

Nous avons choisi de rester sur Saracen beach, la plus grande, la plus animée et je pense la plus belle de part l’immensité de sa plage de sable blanc. En plus ici il y a des marées, bon c’est pas la Bretagne où les plages du Nord mais ça recule de quasi 100m.

Pour accentuer le côté paradisiaque de nombreux hamacs et balançoires sont posés en bordure de plage, de quoi se relaxer les pieds dans l’eau.

Notre lodge (le Cita) avec ses cabanes en bambou était idéal: comfortable, sur la plage, un peu à l’écart des autres lodges et le personnel super accueillant.
Le fait d’y être en basse saison fait que la plage est quasi vide, une vingtaine de personnes. Pour ceux qui iront visiter cette île en haute saison et qui cherchent la tranquillité je pense qu’il est préférable de regarder vers Lazy Beach qui est à l’ouest de l’île mais a seulement 20 min à pied en traversant la jungle depuis Saracen beach.

Relax, take it easy

Comme vous pouvez l’imaginer notre programme sur cette île n’était pas très chargé : farniente, baignade, cocktail et bbq!
(Note de Laura : Je tiens à préciser que cette halte relève de l’exploit puisque Tom n’aime habituellement ni le sable, ni se baigner dans la mer. Les 40 degrés auront eu raison de lui, pour mon plus grand bonheur, il s’est baigné presque autant que moi !!)

Notre 2e journée sur l’île a été ponctuée de gros orages tropicaux mais quel plaisir, enfin de la fraîcheur! Pour les vieux qui nous lisent, vous connaissez la pub Tahiti douche, où on voit des personnes se savonner sous une pluie tropicale? Je sais pas vous mais j’ai toujours rêvé de faire ça. Sauf que le plus souvent, chez nous, quand il pleut il fait froid et on essaie d’esquiver.
Cette fois ci, on n’avait pas le savon mais on pouvait rester sous la pluie en maillot de bain et profiter. Une sensation de liberté vraiment agréable qu’on aimerait retrouver plus souvent. D’ailleurs on était loin d’être les seuls sur cette plage à s’amuser sous la pluie.

La lumière qui a suivi était splendide, les orages sur les îles paradisiaques font le bonheur des photographes…!

Note de Laura : Le déluge était aussi le moment pour apprendre à Thomas à jouer au Rami, le jeu des Ponchel par excellence. Mamie sera fière d’apprendre que, bien entendu, j’ai gagné 5 parties sur 6. (Thomas ne voulait plus jouer alors je l’ai laissé en gagner une..).

Snorkeling à Koh Rong Samloen

Qui dit île paradisiaque dit snorkeling et là nous avons eu deux expériences. La première en pleine nuit où on nous demande de plonger du bateau et de nager.
Vous allez me dire: Thomas c’est quoi le délire de faire du snorkeling en pleine nuit?
Et bien figurez-vous que l’eau est remplie de plancton luminescent, c’est à dire qu’il rayonne quand on remue l’eau. Et non ce n’est pas un projet Philips!

Nager en pleine nuit dans l’océan et déjà une expérience en soit. Mais voir plein de points lumineux s’activer lorsqu’on nage rend le moment féerique. Une sensation que nous avions déjà vécu au Costa Rica à bord de kayak. Les nuances de couleurs et l’intensité sont d’ailleurs beaucoup moins importantes qu’au Costa Rica, mais plonger dans l’eau et laisser des traînées lumineuses, ça fait son effet.

La deuxième session snorkeling est cette fois pour voir les poissons et les coraux. Suite à la tempête de la veille, la visibilité est assez faible et c’est seulement vers 16h qu’elle s’améliore pour nous laisser voir les coraux fleuris par milliers, de toutes les formes et couleurs ainsi qu’une multitude de poissons et quelques gros crabes timides.

Pour ma part je n’avais jamais vu autant de coraux en vies et si somptueux.
Un eco-système important à préserver, mais qui ne l’est malheureusement pas suffisamment dans cette zone.

Au bout de 3 jours, nous quittons l’île à regrets, mais également plein de motivation pour le 9ème projet social et environnemental que nous allons visiter à Phnom Penh.

One thought

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s