Après la folie touristique de Siem Reap, nous voici plus au sud-ouest dans un petit village appelé Battambang.

Battambang est animé par de nombreux marchés entourés de maisons coloniales. C’est une jolie ville où l’on trouve de très bonnes adresses pour se restaurer, (outre les traditionnels nights markets) le petit plus est que la plupart participent ici aussi à des actions humanitaires et proposent de délicieux menus végétariens.

A la découverte de Battambang

Le premier jour nous décidons de visiter le seul domaine viticole du pays en passant par la route aux 1000 Flamboyants.
Pas de suspens, ça ne valait pas le détour (à l’exception de la beauté de la route), un Syrah venu de France qui ne prend pas le temps de vieillir ce qui donne un beau Baron de Lestac (pour les fins connaisseurs 😉 )
Ce moment marque aussi les débuts de Laura en scooter. (La vidéo sera dévoilé à celui qui paiera le plus gros bakshish).

Néanmoins sur la route nous sommes tombés sur une maison traditionnelle datant de 1907, Khor Sang, qui a appartenu à l’ancien secrétaire du gouverneur Thaïlandais de la province. Sa petite fille de 80 ans nous fait visiter sa maison remplie d’histoire et le tout en français! Ce moment semble privilégié et nous sommes envoûtés par l’histoire de cette maison et par les quelques photos et mobiliers d’époque. La maison est entièrement fabriquée en bois (qui n’a pas bougé après plus de 100 ans) sur pilotis afin de se protéger des insectes mais aussi qui, combiné avec les hauts plafonds, favorisent les courants d’airs.

Cours de cuisine cambodgienne

Un cours de cuisine haut en saveurs avec d’autres voyageurs: une française et un couple portugais. Avant de commencer le cours de cuisine, le chef nous invite à faire le tour du marché voisin pour se procurer les ingrédients de la recette.

En cours de route il nous explique qu’au Cambodge, à l’exception des restaurants, on n’utilise pas de réfrigérateurs et de ce fait sur les marchés les bêtes sont vivantes et tuées sur place à la demande. (A l’exception des gros animaux). D’ailleurs le plus tôt on arrive le plus cher est la viande, et s’il reste de la viande en fin de matinée elle sera séchée.

Ces explications feront le bonheur de ces dames qui annoncent qu’elles sont végétariennes. Néanmoins, la visite continue et l’expérience Cambodgienne commence, car au Cambodge “on mange de tout sauf les jolies filles” ricane notre chef. Et comment dire, c’est vrai… on trouvera sur ce même marché les classiques poulets, poissons et viandes rouges mais aussi tortues, rats, cobras, grenouilles et … chiens! Heureusement qu’il y a la halle aux légumes car l’expérience devient difficile pour tout le monde.

De retour en cuisine, l’atmosphère est bon enfant et on apprend à cuisiner des rouleaux de printemps, du poisson Amok dans sa feuille de bananier (une tuerie), du poulet Lok Lak et un dessert à la banane.

L’après-midi sera dédiée là encore à la campagne environnante, et nous tombons notamment sur un monument dédié aux disparus du génocide. Une fois de plus, on prend la mesure de l’horreur vécue. Des centaines de crânes humains sont empilés dans le monument, et des gravures présentent les scènes d’atrocité qui étaient le quotidien des Cambodgiens pendant 3 ans.
Heureusement les enfants des villages, qui nous lancent des “Hello ! Hello !” à tout va avec de grands sourires, adoucissent l’atmosphère pesante.

Le cirque de Battambang

Battambang est aussi réputée pour son cirque qui forme des enfants défavorisés à cet art. Leur troupe tourne à travers le pays et lance de nombreux acrobates pour des cirques internationaux.

En gros amateurs de cirques que nous sommes, on ne pouvait manquer l’occasion d’assister à ce spectacle. Avec des billets de dernière minute on se rend au cirque avec le couple portugais du cours de cuisine.

Le cirque est à l’extérieur de la ville, un parc composé de plusieurs bâtiments où s’entraînent les apprentis acrobates et juste à côté un amphithéâtre de fortune pour la prestation temps attendue.

Ce n’est pas le Cirque du Soleil ni le cirque Eloïze (nos références en la matière) mais il faut reconnaître le potentiel de ces personnes et le projet social porté par cette organisation. La mise en scène et les acrobaties de cette petite équipe de 5 personnes nous feront passer une très bonne soirée et on recommande aux personnes passant dans le coin de s’y arrêter.

2 thoughts

  1. Je suis fan de cette petite mamie de Battambang. Je sais que j’avais visité cette ville mais mon souvenir est confus. Un vrai plaisir de la redécouvrir avec vous!!

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s