A peine arrivés à Udaipur, nous nous sommes essayés à un cours de cuisine indienne.

La première chose à savoir est la définition de masala : c’est le mot qui désigne le mélange des épices. Il est employé partout, tout le temps, que ce soit pour le thé ou les plats.

Suman (notre hôte à Delhi) nous a montré sa boite à épices. La base, que chaque Indien a chez lui : Curcuma / chili doux / chili fort / graines de cumin / coriandre poudre / ail en poudre. J’ajouterai à cela la cannelle pour le thé, la cardamome pour les plats, et du gingembre frais pour un peu tout.

Au menu, nous avons donc fait un paneer masala : Le paneer est une sorte de fromage facile à faire soi-même – Ca n’a pas particulièrement de goût en le mangeant tout seul, mais c’est excellent dans un masala pimenté.
Pour la petite anecdote, au lieu de dire “cheese” pour sourire sur les photos, les Indiens disent “Paneer”!

Un chai latte masala: De petites feuilles de thé noir (tous les thés ne fonctionnent pas) bouilli avec 4/5 épices différentes dans de l’eau. On ajoute du lait à la fin. Pour avoir 50% d’eau et 50% de lait.


L’aloogobi : Aloo = pommes de terre et Gobi = chou-fleur.
En plus d’avoir le nom le plus fun des plats indiens, l’aloogobi est DE-LI-CIEUX ! Bien entendu, là encore il y a 1000 épices à mettre dans le wok au bon moment, (l’ordre est très important) et ne pas oublier de parsemer d’un énorme bouquet de coriandre, la base en Inde !

Le naan et le chapati : Une farine blanche pour le 1er, un farine complète pour le 2eme, la pâte est un jeu d’enfant. Ne pas huiler la plaque, pour que la pâte colle (il faut d’abord l’humidifier) et que la poêle soit retournée pour que le naan soit grillé par le feu. Notre favori est le naan à l’ail.
Le cheese naan est une version pour les occidentaux, tout le monde ne connait pas en Inde.
Il est servi à tous les repas sans exception. Français ou Indien, on ne peut pas manger sans pain ! 

Le mulligatawny : Mention spéciale pour Loic et Miléna qui nous ont fait découvrir cette soupe indienne avant notre départ, et que nous avions dégustée avec des lentilles, des morceaux de légumes et des épices.

Dès notre arrivée et à chaque nouvelle ville nous avons demandé aux locaux s’ils connaissaient, mais ça ne disait rien à personne.
On commençait à se dire que le mulligatawny est le Cheese Naan de la soupe : Inventée pour les occidentaux !
Soudain, à Udaipur, le miracle se produisit, il était sur toutes les cartes. Nous savons maintenant que c’est une spécialité du sud du Rajasthan, et qu’il n’y a pas de lentilles corail mais du riz non mixé, mais que les légumes le sont pour avoir une sorte de velouté, et que c’est bel et bien très très bon ! 

On pourrait vous faire un chapitre de livre pour vous présenter tous les plats indiens que nous avons pu déguster, mais comme ça serait trop long, on vous invitera à notre retour à Amsterdam pour vous faire goûter, ça sera plus simple !

2 thoughts

  1. Ne perdez plus votre temps à boire autre chose que du chai. Ailleurs le goût n’est plus le même qu’en Inde…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s